samedi 30 avril 2011

L'oiseau du jour, la gelinotte huppée

Comique cette gelinotte, elle est venue se poser au pied de ma plus vieille en fin d'avant-midi... La cocotte est restée plutôt surprise et croyait que l'oiseau ne pouvait plus voler... Parce que hein, elles sont généralement pas mal peureuses et farouches nos gelinottes d'habitude ;)

Je suis donc sortie pour la prendre en photo et elle a fini par s'envoler. Au moins elle était encore capable de voler!!!


mardi 26 avril 2011

Le sous-bois, il dit quoi en ce moment?

Il parle beaucoup le sous-bois en ce moment!!! Ben oui, le sol est rempli de lumière avant l'apparition des feuilles. Si on regarde la mousse sur les roches, on peut voir de jolies tiges :)



En revenant de l'Estrie, suite au repas de Pâques, nous avons encore vu nos amis chevreuils dans notre rang... Ils broutaient dans un champs...



Pour les amateurs de trésor de la nature à mettre dans l'assiette, le temps de récolte des châtons d'aulne tardif est plutôt vers la fin dans mon coin... Les châtons ont commencé à ouvrir.



L'ail des bois a percé les feuilles mortes pour se pointer le bout du nez :)
Les petites pousses d'épinettes ne sont pas encore à point, il leur faut encore quelques jours de chaleur...



Les graines d'épinard que j'avais mis dans un pot sur le bord de la maison ont germé et vont bon train...



Les feuilles d'érythrone viennent enjoliver le tapis de forestier... Bientôt elles se retrouveront dans nos salades et soupes-repas :)



L'hépatique est en fleur et la trille, qui avait sorti une pointe de terre il y a une semaine, commence à vouloir déplier ses feuilles...


lundi 25 avril 2011

Truffes au thé de bois et florale



Janot lapin avait des truffes cette année! Voici la recette qu'il a utilisé.

Ingrédients:
60 ml de crème 40% sans agent stabilisateur (Horizon Nature)
arôme au choix (fleur de monarde, fleur de lavande, fleur de soucis, feuilles vertes ou rouges de thé des bois)
10 g de beurre
1 c. à soupe de sucre
125g chocolat noir en pistole
sucre en poudre (pour enrober)

Note pour les pistoles de chocolat: 
Cette fois-ci j'avais le Belcolade, noir collection Uganda, 80% cacao. Ce chocolat est très amer et très peu acide. À mon goût, je le trouve moins bien équilibré en goût (amer, acidité, sucré) que le chocolat Barry, noir 75% origine tanzanie et il ne présente pas le côté fruité de ce dernier. J'ai donc dû compenser l'équilibre du goût en enrobant les truffes avec du sucre en poudre plutôt qu'avec du cacao en poudre. Toutefois, si j'avais encore eu dans mes petits pots de la poudre de framboise d'automne, j'aurais fait un essai de truffes enrobées de poudre de framboise pour essayer de créer un équilibre amer/acide plutôt que amer/sucré.

Préparation:
Mettre l'arôme choisi dans un pot.
Faire chauffer la crème entre 85-90 degré C.
Ajouter la crème chaude sur l'arôme, laisser refroidir et infuser quelques heures au frais.

Dans un bain-marie, faire fondre les pistoles de chocolat.

Mettre la crème, l'arôme, le beurre et le sucre dans une casserole.
Chauffer jusqu'à 90 degré C en remuant légèrement.
Au dessus du chocolat liquide, passer le mélange de crème au tamis (pour enlever les fleurs ou feuilles d'arôme)
Bien mélanger le chocolat et la crème.
Déposer les bouchées de chocolat sur une tôle recouverte de papier parchemin (l'équivalent d'une cuillère à bébé par bouchée).
Laisser refroidir environ 30-60 minutes.

Rouler à la main les truffes et les enrober de sucre en poudre

samedi 23 avril 2011

La surprise de Janot lapin


Janot lapin est passé ici ce soir...
Il a apporté de jolis sacs truffés de gourmandises au thé de bois, à la lavande, à la monarde et au soucis.
Il m'a dit de la partager avec la famille demain :)

Joyeuse Pâques chez vous!

PS: Quand Janot reviendra, il me laissera la recette ;)

Tramète versicolore et médecine chinoise


Dans les différents livres d'identification des champignons du Québec ce champignon commun n'est pas comestible... Quand on fouille plus loin, on peut voir que l'extrait de Coriolus versicolor (son petit nom en latin) est utilisé depuis fort longtemps comme herbe médecinale par les chinois. L'extrait serait appelé le Yunzhi, cherchez ça dans google pour le fun!

Et si on jete un coup d'oeil dans pubmed, on peut voir que plusieurs scientifiques s'intéressent à ce champignon et son extrait qui semble avoir des effets positif pour combattre différents cancer (prostate, sein, tube digestif)... un genre de boost du système immunitaire cellulaire contre le cancer et l'activité carcinogène.

Ben coup donc! Vous en voulez un extrait?

vendredi 22 avril 2011

Le faux-amadouvier maintenant ;)



Ben oui, après le vrai amadouvier, aussi bien montrer le faux!!!

Son autre nom: Phellinus igniarius ou polypore cendré.

Un gros plan en dessous de ce champignon pour voir les pores...



Je l'ai apperçu aujourd'hui en cherchant d'autre chose dans le bois derrière chez nous. Il est quand même de bonne taille, j'ai mis ma main à côté! Comme l'amadouvier, il peut servir à allumer le feu.


jeudi 21 avril 2011

Retour sur la tag...

Vous vous souvenez en janvier dernier Nathalie m'avait refilé la tag...

Eh ben mes résolutions vont bon train ;)

1- Ma pressure et mes bactéries sont commandées, je les attends impatiemment :)

2- Malgré le temps de schnoutte qu'on a, j'ai réussi a aller dehors trouver quelques spécimens de champignon sur mon terrain (des persistants durant l'hiver principalement) afin d'apprendre à les identifier. Et là j'ai dit identifier dans le sens large, je ne suis pas seulement intéressée aux champignons comestibles ;) Déjà l'amadouvier est sur le blog, j'en ai 3 ou 4 autres à ajouter.

3- Mon projet "pectine", c'est celui qui a le moins avancé... ça va venir, je vais m'y mettre, de toute façon la belle saison s'en vient!

4- Pour ma "to do list" de conserve 2011, elle est déjà commencée. D'ailleurs j'ai une bonne idée de la quantité de tomate que j'aurai de besoin ;)

Un essai de bouillon pour la soupe repas


Dimanche c'était la soupe repas version poulet... Mardi j'ai décidé de sortir mes carcasses de poulet du congélo pour me canner un bouillon à la thaie! Donc mardi les carcasses ont mijoté avec mes herbes salées (sel, fleurette d'ail, romarin) préparées la saison dernière (j'arrive à la fin, vivement l'été pour en préparer d'autre) et une botte de persil. Dodo du bouillon au frigo et dégraissage mercredi matin.

Une fois le dégraissage fait, le bouillon est reporté à ébullition avec des rondelles de gingembre pour environ 5 minutes
L'eau et le vinaigre sont mis dans l'autoclave, et mis à réchauffer pour avoir un autoclave déjà chaud pour faire le traitement.

Pendant ce temps j'ai préparé mes 7 pots mason de 1 litre...
1 c. à soupe de cari rouge par pot
De la citronnelle en rondelle, environ 2 pouce par pot
Du gingembre frais en petit dés, environ 1 c. à soupe par pot



Le bouillon chaud est ajouté dans les pots, les caps sont installés et les pots mis dans l'autoclave pour un traitement de 20 minutes. Là je les laisse reposer, je vais tester le goût dans une semaine ou deux.

Mais comme il faisait encore un temps de merde hier et que la neige nous tombait dessus (causant la fermeture des écoles de notre commission scolaire hier et annulant la journée pédagogique flottante d'aujourd'hui!), eh bien j'ai gardé un peu de bouillon pour notre soupe-repas du midi.

Pour le bouillon de la soupe du jour
1 litre de bouillon de poulet (celui ci-haut)
500 ml de lait de coco (préparé dimanche)
2 c. à soupe de cari rouge (préparé dimanche)
2 pouce de citronnelle
125 ml de gelée de pousses d'épinette (une idée du moment qui m'a pris pour remplacer le miel)

Porter le tout à ébullition et retirer du feu.

Le "repas" dans la soupe:
Un paquet de boeuf à fondue
sel et poivre au moulin
1 c. à thé de piment d'Alep
2 c. à thé d'amchoor
un filet d'huile
graines de sésame
un peu de bouillon
un peu de vinaigre de riz
un peu de cari

Rouler la viande et la soupoudrer avec le sel, poivre, piment d'Alep et amchoor.
Faire cuire dans un poêlon à fond épais avec le filet d'huile chaude.
Ajouter les graines de sésame en fin de cuisson.
Ajouter le cari, enrober la viande.
Ajouter le vinaigre de riz et le bouillon
Mijoter 1 minute
 
Les légumes et les nouilles de la soupe:
oignon vert en rondelles
daïkon en petits dés
morceaux de poivron jaune
courgette en petits dés
nouilles de riz cuitent

Dans les bols, mettre la viande, les légumes et les nouilles.
Verser le bouillon chaud dans les bols.
Et mioum mioum dans le bedon!

PS: l'idée de remplacer le miel par la gelée de pousse d'épinette était très à propos avec le viande de boeuf. La soupe d'hier était fort différente de celle de de dimanche, mais tout aussi délicieuse!


lundi 18 avril 2011

Laisser les ingrédients parler... (cari rouge)


Tel est le début de cette soupe... Samedi dernier j'avais affaire en ville, ben à Laval (même pas Mourial :P) alors j'en ai profité pour aller chez Sami pour faire une razzia fruits et légumes. Ben oui hein, c'est l'hiver (il neigeait encore en fin de semaine!), j'ai beaucoup de conserve, mais j'aime quand même ça manger des fruits et légumes frais! Pis Sami offre une variété de végétaux qui ne poussent pas vraiment ici et que j'aime manger à l'occasion :) (Mes amis localvores, faut pas vous en faire! Se faire plaisir à l'occasion c'est très sain!)

Alors voilà que je reviens à la maison avec une noix de coco (moi qui n'aime pas le coconut!), de la citronnelle, du gingembre, de la bette à carde (parce qu'elle a sauté dans mon panier!) et plein d'autres trucs :)

Dimanche, je décide de préparer ma noix de coco... J'avais pris soin d'agiter la noix chez Sami pour m'assurer qu'elle contenait du liquide... Elle en avait un bon 135ml. Râpe ma noix de coco, j'en ai un 250g, avec l'idée de faire du dessert... Petit tour à l'ordi sur le blog à Isabelle (Gourmandise d'Isa) et Nathalie (Délinquance et saveurs) à la recherche d'idée (de mémoire j'y avais déjà vu des recettes chez chacune à base de coco et/ou de lait de coco)... Je reviens avec la recette de soupe thaie à Nathalie pour l'inspiration! 



Je prépare donc du lait de coco à partir de ma noix de coco râpée et l'eau contenu dans cette dernière + une tasse et demi d'eau. Je mets le tout dans une petite casserole et fait chauffer à feu doux une trentaine de minutes. C'est ce que j'ai trouvé dans mon livre: l'encyclopédie des aliments. (là j'admets, le parfum de la noix de coco qui chauffe doucement dans l'eau c'est époustouflant et ça excite les papilles) Ensuite, j'ai filtré le tout à l'aide d'une passoir tapissée d'un carré de tissu (même genre de tissu que pour égoutter mon yogourt). J'ai bien tordu, histoire d'aller en récupérer un maximum... Entre temps, j'avais lu (dans le livre de Philippe et Ethné, la cuisine et le goût des épices) qu'on pouvait extraire la "crème" du lait de coco, elle va remonter à la surface et se solidifier (ça sera plus vite au frigo, ou sur le rebord de ma fenêtre! Histoire de voir ça!).




Retour à la recette à Nathalie... Bon hein, j'ai pas de pâte de cari rouge moi-là... Bof pas grave! Fouille dans mon livre de Philippe et Ethné (La cuisine et le goût des épices) pour voir comment je pourrais m'arranger avec ce que j'ai à la maison. Je trouve l'inspiration (et une liste d'épices pour la pâte de cari) parmi la recette de cari rouge de crabe (Kakuluwo curry, p124). J'ai omis le fenugrec parce que je n'en avais pas et j'ai diminué la quantité de piment fort pour que mes moineaux ne s'affollent pas! Comme il ne me reste plus de paprika, je n'ai pas pu remplacer le piment par ce dernier tel que suggéré dans mon livre. Ma pâte de cari n'est donc pas rouge, mais je crois qu'on peut quand même la qualifier de cari!



Voici les ingrédients de ma pâte cari qui a servit à faire la soupe à Nathalie:

le sec (à moudre au pilon-mortier ou au moulin à café):
1 c. à thé de riz sec
3 piments peri-peri
1/2 c. à thé de piments d'Alep
2 c. à thé de graines de coriandre
1/2 c. à thé de poivre noir en grain
1/4 c. à thé de curcuma
3 cardamomes vertes
2 c. à thé de fenouil
2 clous de girofle
1/2 pouce de cannelle véritable

Le mouillé:
1/2 oignon rouge
8 gousses d'ail dans le vinaigre (mes gousses sont dans le vinaigre!)
2 tranches de gingembre frais
1/2 tasse de lait de coco

Pour préparer la pâte, j'ai mis les ingrédients "mouillés" dans le robot culinaire. J'ai moulu les épices secs (1/2 au pilon-mortier, l'autre 1/2 au moulin à café) et je les ai ajouté dans le robot. J'ai pulsé jusqu'à l'obtention d'une belle pâte homogène. Et là il m'a pris l'envie de vérifier le pH de cette merveilleuse pâte (reconnaissez-vous la fille?)... Cette pâte a un pH autour de 4.16, elle est tout à fait cannable à la marmitte! Mais faudrait s'assurer du pH après un temps de stabilisation des ingrédients quand même.

Re-retour à la recette de soupe à Nathalie... !
(c'est là que la soupe à Nathalie devient inspiration, car je n'ai pas mis les mêmes ingrédients qu'elle)

Je sors mon bouillon de poulet maison, j'y ajoute environ 400ml de lait de coco, ma citronnelle ciselée, des morceaux de gingembre frais, 2 c. à soupe de miel d'automne et 1 c. à soupe de ma pâte de cari que je viens de concocter :) Je porte à ébullition 3-4 minutes et je retire du feu.

Je fais frire (oui dans l'huile) à la poêle des morceaux de poitrine de poulet détaillés en carré de 0.5-1cm, ça prends 1-2 minutes. J'ajoute les graines de sésames en fin de cuisson.

J'émince de la bette à carde rouge, de l'oignon vert et des morceaux de poivrons jaunes.

Ça y est tout est prêt! les légumes et le poulet sont mis dans les bols, j'ajoute du bouillon et je me rends compte que j'ai oublié les nouilles ou vermicelles de riz. Ben c'est pas grave, la soupe va s'en passer et nous on s'est régalé!

Je songe maintenant à me préparer un bouillon de poulet, citronnelle, gingembre et cari dans des pots mason traité à l'autoclave pour me faire de la soupe-repas plus rapidement... Mais je ne mettrai pas le lait de coco... Michel nous a déjà dit que le lait de coco ça fait des grumaux après traitement à l'autoclave et que c'est pas joli pentoute!!!


dimanche 17 avril 2011

Un arbre et son locataire

J'ai gardé en mémoire l'image de ce champignon depuis que Vieux Bandit en a fait un billet l'an dernier. Je me disais que je finirais bien par en voir un spécimen chez moi. Faut croire que je ne regardais pas très bien, car j'AURAIS dû le voir déjà l'an dernier! Finalement c'est ce week-end qu'il s'est présenté à moi.

D'abord je vous présente l'arbre avec son locataire...



Voyiez-vous le locataire? Le voici de plus proche...



En voici un autre, lui aussi sur le même bouleau...



Et si je l'enlevais pour l'observer un peu plus...



Et si je le cassais pour l'observer un peu plus...



Finalement, ce bouleau est bien colonisé...



Par l'amadouvier...



samedi 16 avril 2011

La tomate, amie de tout canneux(se) qui se respecte!


Ça fait maintenant presque 2 mois que nous y allons avec parcimonie dans l'usage des nos conserves de tomates... Oui, oui! On slaque la pédale, comme on dit, car encore une fois il semble que nous n'en ayions pas fait assez pour l'année. Ce qu'il nous reste? 3 litres de sauce TOV (tomate-oignon-vin rouge), 4 litres de sauce TOB (tomate-oignon-basilic), 4 litres de sauce tomate-aubergine, 6 pots de salsa et un peu plus de sauce à fruits de mer. Et la saison 2011 n'est pas encore commencée...

J'ai fait un petit exercice d'évaluation des besoins hier. Voici ce qui en est ressorti: il me faudra l'équivalent d'environ 12 mannes de tomates pour la saison 2011. À quoi elles vont servir toutes ces mannes? À ceci:

Sauce TOB: 1.5 mannes (environ 30 litres)
Sauce TAB: 1.5 mannes (environ 30 litres)
Sauce tomate-poivron rouge: 0.5 manne (environ 12 litres)
Sauce à pizza: 0.5 manne (environ 6 litres)
Pâte de tomate et jus TP: 1 manne (environ 3 litres de pâte et 7-8 litres de jus)
Ketchup maison onctueux: 2 mannes (environ 12 litres)
Garniture à bruschetta: 0.25 manne (une douzaine de pots)
Salsa: 0.25 manne (une douzaine de pots)
Jus de tomate: 0.5 manne (environ 12 litres)
Jus de légume, style V8: 1.5 manne (environ 28 litres)
Sauce à spaghetti: 2 mannes (environ 75 litres)
Chili: 0.5 manne (environ 15 litres)

Et là, je sais qu'il y aura d'autres recettes de sauce de type BBQ qui vont certainement s'ajouter à ça ;)

Tsé, pour ma famille, cette quantité de tomate c'est à peine 50 kg de tomate par personne annuellement, même pas un kilo par semaine chacun :P

jeudi 14 avril 2011

Carré de courge, parmesan et soya

Sandra nous mentionne qu'il lui reste BEAUCOUP de courge à passer dans son congélateur... Moi je n'en ai plus déjà depuis la mi-mars, donc cette recette n'a pas été faite hier. Je n'avais juste pas eu le temps de la mettre sur le blog. En voyant le dernier billet à Sandra, je me suis rappellée cette recette et la voilà donc ce matin... Pour ceux qui n'ont plus de courge, vous y reviendrai à l'automne prochain ;)

Ingrédients:

380g de parmesan qu'on vient de râper
300g de poudre de soya (vous savez les graines de soya rôti pulvérisé au moulin à café)
3 oeufs
3 tasses de courge en purée
1/2 oignon haché (ou plusss)
1 c. à thé de piment d'Alep (ou +/-)
1 c. à soupe de thym (ou +/-)
1 c. à soupe de persil (ou +/-)
du poivre au moulin et un peu de sel au goût
huile d'olive

Préparation:

Dans un bol, on mélange tout ensemble!
On met dans un pyrex et on ajoute un filet d'huile d'olive
On cuit au four 30 minutes à 375 degré F



On laisse tièdir et on découpe en carré.
Bon on peut les manger tel quel les carrés, mais chez nous on aime bien les garnir d'une garniture à bruschetta (c'est ma soeur qui m'en a offert, de mémoire elle avait fait celle à Vincent), d'une salsa ou autre produit de tomate qu'on affectionne.



Ici les carrés ont été surmontés d'une garniture à bruschetta et d'un morceau de mozzarella. Hop au four à broil pour faire fondre et griller le fromage. Servit sur un nid de verdure :)

PS: les carrés sont aussi très bon réchauffés le lendemain et font d'excellent lunch.



mercredi 13 avril 2011

Épinard en pizza


Je prédis que ce sera notre fast-food favorit dans les prochains mois... Dès que les épinards auront eu le temps de pousser ;)

Simple comme bonjour en plus!

Une boule de pâte prélevée dans la batch du frigo...
Laissée 15-30 minutes à température pièce dans un bol de farine...
Étirée comme ça...

On garnit:
Un peu de coulis de tomate et basilic (ou de sauce TOB ou TAB)...
Une cuillère d'ail crouncher dans le vinaigre...

On enfourne 5 minutes à 500 degré F sur des briques à feu pour s'assurer que toute la pâte sera cuite en fin de processus...

On ajoute:
Des champignons coupés en petits morceaux...
Beaucoup d'épinard ciselé...
Du fromage râpé (cheddar cette fois-ci)...

On re-enfourne 10 minutes à 500 degré F sur des briques à feu...

On mange joyeusement notre fast-food :)

lundi 11 avril 2011

Faux macaron


Il y a eu dernièrement une panoplie de recettes de macarons sur la blogosphère Québecoise avec le défi de Isabelle et Caro... Bon moi ça ne m'interpêle pas beaucoup les macarons... Mais j'ai des blancs d'oeufs à passer parce que je me suis canné du Lemon curd. (Vous devez commencer à le savoir :P )

Comme les recettes de macarons abondaient, je me suis décidée à essayer quelque chose dans ce genre. Pourquoi le titre "faux macaron"? La fille n'avait pas de poudre d'amande pour faire les coques. Est-ce que ça arrête la fille? Non. J'ai pris mes graines de soya rôties, je les ai pulvérisées au moulin à café et j'ai tamisé le tout. Me voilà donc avec de la poudre de soya pour faire mes "faux macarons". Bon, moi je me suis un peu foutu de la collerette et des formes de mes coques, tant que ça se mange ;) (En passant mon monde à adoré la chose)

Ingrédients pour les coques:

2X 40g de blancs d'oeufs à température pièce
20g de sucre
125g de poudre de soya
125g de sucre à glacer

pour le sirop

125g de sucre
40g d'eau

Préparation:

Mélanger ensemble le sucre à glacer et la poudre de soya et passer au tamis.

Monter en neige 40g de blancs d'oeuf avec 20g de sucre.

Cuire le sirop à 110 degré C sans remuer. Verser le sirop en mince filet sur les blancs montés en neige tout en battant à vitesse moyenne, ce jusqu'à refroidissement. (entre 5 et 10 minutes).

Mélanger 40g de blancs d'oeufs à la préparation de soya et sucre à glacer, ajouter la meringue à la spatule (je vais laisser ma soeur chez elle, je me vois mal l'utiliser pour incorporer une meringue :P ), en 2 étapes et en macaronnant. Ce qui veut dire: travailler le mélange à la spatule pour l'assouplir en effectuant un mouvement de bas vers le haut en partant du centre du bol.

Comme je n'ai pas de poche et de douille, j'ai utilisé le ziploc pour dresser mes coques sur une plaque recouverte de papier parchemin. Laisser sécher 15-20 minutes. J'ai eu environ 50 coques qui feront 25 macarons.

Enfourner, plaque de centre à 300 degré F pendant 13 minutes (ça aurait cramer plus longtemps, déjà que j'ai une rangée de coques qui ont chauffés pas mal).

En guise de garniture, j'ai fait un mélange moitié-moitié composé de chocolat noir 80% fondu au bain-marie et de lemon curd. Ce mélange durcit pas mal, il ne faut donc pas tarder à garnir les coques et monter les macarons.


PS: recette à garder sous la main durant le temps des asperges pour les fois où on fera une sauce mornay ;)

Marche en sous-bois

C'était hier chez moi... La vie et les boutons de fleurs qui se dépêchent avant l'arrivée des feuilles sur les arbres... Le sol qui profite de la lumière printanière avant l'ombrage de l'été!



Pour moi c'est aussi une portion de l'année que je préfère :) Le soleil est chaud sur la peau, l'air se réchauffe peu à peu... Mon gars est content, les bébittes commencent à sortir de leur cachette hivernale...



On voit des trucs qui trahissent la présence de nos amis chevreuils... À certains endroits, on ne peut faire un pas sans écraser ces petites boules!!!


Mais surtout, les maringouins ne sont pas encore arrivés! Profitons-en jusqu'à la fête des mères... car ils commenceront alors à débarquer en nuage pour nous dire bonjour à leur manière ;)

vendredi 8 avril 2011

Nougat tendre à la lavande, au gingembre et au soya



Ben le titre dit tout je crois ;)

Ce matin, j'ai voulu essayer une autre recette que le gâteau des anges pour passer mes blancs d'oeufs. Vous devinerez que j'ai refait du lemon curd dernièrement :)

Fouille pour des idées et tombe sur cette recette de nougat qui m'a servit de base, car je n'ai pas d'amandes ou de noisettes chez moi aujourd'hui. Par quoi remplacer ça? Pour le croquant, j'ai choisi les graines de soya rôties. Comme je venais de faire du gingembre confit, je me suis dit que ça serait certainement mioum mioum dans du nougat :) Et en allant chercher les ingrédients pour faire ça, mes yeux sont tombés sur mon pot de fleurs de lavandes séchées... oh ça serait certainement délicieux l'arôme de lavande dans le nougat... Est-ce que l'association lavande/gingembre va ensemble? Je le sais pas, mais si on essaye pas on saura pas non plus! Après coup, je peux vous dire que j'adore cette association.

Ah oui, autre chose, j'ai trouvé ça ben salaud faire du nougat... Va faloir que je me trouve un meilleur set-up ou un bol plus adéquat la prochaine fois.... J'avais des gouttes de sucre/sirop qui sont revolées partout... ma cuisine était plus cochonnée que quand je fais mes conserves!

Autre trucs, j'ai fait une recette double parce que j'avais beaucoup de blancs d'oeufs et j'ai laissé faire la vanille et le colorant ;)

Les ingrédients:

350g de miel
1 kg de sucre (oui ya du sucre en torbinouche dans du nougat!)
300ml d'eau

4 blancs d'oeufs
1 pincée de sel (moi j'ai pris mon sel rose)
1 c à soupe de sucre

120g de beurre ramolli
300g d'un mélange de noix et fruits sec ou confits (moi j'ai mis moitié soya - moitié gingembre confit plus environ 1/2 c. à soupe de fleurs de lavande séchées)

La préparation:

Dans un bol de type saladier (en métal et qui peut servir pour faire un bain-marie) monter les blancs en neige avec le sel. Ajouter la c. à soupe de sucre et continuer à battre pour bien "serrer" les blancs en neige.
Réserver.

Dans une casserole, mettre l'eau, le sucre et le miel.
Dissoudre le sucre à feu doux, quand le sucre est fondu porter à ébullition à feu vif.
Il faut brasser régulièrement et avec un pinceau et de l'eau nettoyer le bord de la casserole.
Le sirop doit atteindre la température de 143 degré C (oui un thermomètre à bonbon c'est utile!)

Verser le sirop en filet sur les blancs d'oeufs. Il faut battre sans arrêt le mélange à ce moment tout le long que le sirop est incorporé au blancs d'oeuf monté en neige.

Mettre le bol contenant le mélange sur une casserole d'eau bouillante. (On a ainsi un bain-marie) Faire "dessécher" le mélange au bain-marie en remuant le mélange constamment avec une cuiller de bois (faut pas que ça brûle!) Quand la masse/mélange se détache du fond, la température idéale est atteinte. (bon moi j'ai trouvé cette étape un peu longue et je ne suis pas certaine de mettre rendu jusqu'à ce point, sauf qu'il y a eu un gros changement de texture un moment donné et j'aimais le résultat d'une petite quantité que je laissais refroidir sur une assiette à côté)

Retirer le bol du bain-marie.
Ajouter le beurre et le mélange de soya, gingembre et lavande et bien mélanger.
Verser dans un moule chemisé de pellicule plastique (saran wrap).
Bien presser le nougat avec les main et laisser refroidir une heure ou deux à la température ambiante.

Découper en petites bouchées et dé-gus-ter.



Un autre délice pour ceux qui ont la dent sucrée.
Le gingembre est presque subtile, la lavande embaume avant même d'avoir goûté un carré, le soya donne du croquant fort apprécié.


jeudi 7 avril 2011

Qu'arrive-t-il quand Manon fait la gingembrette?



Je me suis décidée, il y a 2 dimanche à faire le gingembre confit à Nathalie.
Mais qu'arrive-t-il quand Manon fait ce genre de truc? Tout plein d'essais :)

Je vous mets le lien de la recette à Nath car tout y est! Je suis partie avec 373g de gingembre frais pelé. Seul truc que j'ai fait différent, j'ai gardé l'eau du gingembre bouilli (4X 3 tasses) qui sert à atténuer la force du gingembre. Pourquoi garder cette eau / infusion de gingembre? Pour faire un test de préparation d'alcool maison ;) Ah oui, j'ai gardé les pelures itou pour d'autre usage...

En passant, le gingembre confit est un doux (ou piquant!) péché gourmand :) Un vrai bonbon!



J'ai aussi fait 48g de mini cubes de gingembre que j'ai mis dans un bol et recouvert de sucre (bon j'ai pesé le sucre par déduction après coup, j'en avais mis 235g). J'ai laisser le sucre agir afin de retirer l'eau des cubes de gingembre :)


Y'a encore pas mal d'eau dans 48g de gingembre...


Voyiez les photo, moi j'ai pas mis d'eau dans le bol, c'est l'eau qui est sortie des cubes de gingembre que l'on voit. Ensuite j'ai chauffé à feu doux pour faire fondre le sucre. Quand le sucre fut dissout, j'ai porté à ébullition le sirop jusqu'au boulé et j'ai mis les cubes sur une tôle recouverte de papier parchemin. Le gingembre a figé dans le sucre... Ces petits cubes sont beaucoup plus fort que ceux confit selon la méthode à Nathalie, mais je me vois bien les utiliser dans de multiples recettes :) Le sirop en trop, obtenu avec ces mini cubes, fut gardé et mis avec l'eau du gingembre bouilli!





Revenons à l'eau de gingembre bouillie... Je l'ai mis dans un chaudron avec les pelures de gingembre et j'ai fait bouillir à nouveau histoire d'aller chercher beaucoup de goût. J'ai ensuite retiré les pelures et laissé refroidir complêtement l'infusion de gingembre. Les pelures ont terminée au déshydrateur (histoire de les réduire en poudre par la suite et les incorporer à des recettes de gâteau et muffin).



Par curiosité, à l'aide d'un densimètre qu'on utilise pour la fabrication d'alcool maison (kit de bière et de vin) j'ai regardé la densité de l'infusion de gingembre avant l'ajout de sucre et je l'ai comparé à l'eau. L'eau a une densité de 1.000 (tout à fait normale!) et l'ajout de sucre ou autre particule rendra le liquide plus dense. L'infusion est légèrement plus dense que l'eau, mais évidemment très peu... il n'y a qu'un faible potentiel de production d'alcool (moins de 1%). L'ajout de sucre (nourriture pour la levure) rend le liquide plus dense. J'ai ajouté le sucre/sirop de mes mini cubes de gingembre ainsi que quelques cuillères supplémentaire dans mon infusion de gingembre. Je me suis assurée que le sucre était bien dissout en faisant chauffer le tout et j'ai fait refroidir (à température pièce) l'infusion sucrée avant d'en vérifier la densité. Cette fois la quantité de sucre dans l'infusion est à 1.050 ce qui permet un potentiel de production d'alcool d'environ 6.5% par les levures.


Vous vous souvenez des pots de 4L en verre auxquels j'ai ajouté une bonde? J'en ai gardé pour faire de l'alcool en petite quantité. C'est dans un fermenteur de ce genre que j'ai mis l'infusion de gingembre sucré. J'y ai ajouté un starter sous la forme d'une enveloppe de levures prise en magasin pour faire de l'alcool soi-même.... Et maintenant j'attends :) Pourquoi j'attends? Parce que j'ai mis mon pot à un endroit où la température est entre 16 et 18 degré C. Les levures se multiplient donc beaucoup plus lentement, mais elles se multiplient quand même! J'ai hâte de voir le résultat, mais je sais être patiente également :)