dimanche 31 octobre 2010

Pommetier: noir, rouge et blanc


Hier en revenant de mon party, qui n'était pas un party d'haloween (faut le faire), il y avait encore de la neige qui tombait.

J'en ai profité pour prendre mon pommetier, tsé celui-là, sous la neige dans la nuit. Je suis tombée sous le charme!



samedi 30 octobre 2010

Premier matin officiel saison 2010-2011


Hum va falloir grouiller nos petites fesses et finir de ramasser les trucs dehors sinon on va se faire avoir...

vendredi 29 octobre 2010

Raviolis à la courge


Parfait pour les amis du lundi sans viande et qui veulent essayer autre chose que les légumineuses... Surtout juste après Haloween ;)

Perso, je ne me cantonne pas tellement à cette journée précise, j'y vais plutôt selon mon humeur du jour... Ce qui nous a donné des raviolis à la courge dernièrement.

Ingrédients:

Farce à la courge
une petite courge (choisir une variété de courge qui donne une belle purée, moi j'ai pris une petite turban d'aladin, la sweet mama aurait très bien fait l'affaire également)
1 c. à soupe d'huile d'olive
40g de parmesan frais râpé
muscade fraîche râpée
sel et poivre au goût

une recette de pâtes fraîches

pour la sauce
Un pot de sauce TOV (tomate-oignon-vin rouge)
ou
du beurre et du fromage parmesan râpé au goût

Préparation:

Découper la courge en morceaux (enlever les pépins et filaments)
Déposer la courge en morceau sur un papier parchemin sur une tôle à biscuit
Bidigeonner avec un peu d'huile d'olive
Enfourner environ 30 minutes à 400 degré F



La cuisson de la courge en morceaux au four va permettre une certaine évaporation de l'eau dans la courge et permettre l'obtention d'une purée plus ferme idéale pour la farce à raviolis sans être trop liquide. C'est différent de la cuisson de la courge entière qui permet de garder un maximum d'eau du fruit et l'obtention d'une belle purée liquide pour faire les petits gâteaux.

Pendant ce temps faire la recette de pâtes fraîches

Au sortir du four, laisser refroidir légèrement la courge
Enlever la pelure et garder la chaire
Écraser la chaire à l'aide d'une fourchette
Ajouter le parmesan frais râpé, la muscade fraîche râpée, le sel et le poivre
Bien mélanger et laisser refroidir complètement au frigo

Pendant ce temps, étendre la pâte en ruban d'environ 45-50cm de long pour faire les raviolis
Disposer la farce de courge en petites noix (une cuiller à thé ou à bébé c'est parfait) sur un côté du ruban de pâte
Laisser un pouce entre chaque noix de farce
Badigeonner d'un peu d'eau autour des noix de farce (si vous avez un pinceau à cuisine c'est tant mieux, sinon prenez votre doigt en guisi de pinceau!)
Replier le ruban de pâte sur les noix de farces
Appuyer légèrement avec vos doigts pour chasser l'air et bien "coller" les raviolis
Découper les raviolis au couteau

Pour la cuisson des raviolis:

Plonger les raviolis dans une casserole d'eau salée bouillante
compter 4-5 minutes au retour de l'ébullition

Pendant ce temps, faire fondre du beurre ou réchauffer votre sauce TOV

Égouter les raviolis et répartir dans les assiettes creuses
Naper d'une sauce TOV ou tout simplement de beurre fondu et de parmesan râpé.

Enjoy!!!

Je n'ai pas de photo des raviolis, ils se sont mangés beaucoup trop vite ;)

mercredi 27 octobre 2010

Pour VB: Comment ça s'étire une pâte à pizza?

Je n'avais pas oublié ceci. Et surtout ce commentaire de Vieux Bandit:

Justement, ma trrrrès modeste expérience (4 cuissons, et il en reste une à faire avant de remélanger de la pâte) me fait me poser de sérieuses questions sur la pizza. Le bouquin a des recettes et je voudrai un jour pas trop lointain m’attaquer à la pizza, mais… comment? (Va lire le chapitre de ton livre, campagnarde!) Quand j’ai fait les deux pains plutôt que le gros, j’ai eu toute la misère du monde à étirer la pâte! C’est hyper élastique ce truc-là, ça VEUT être une boule… Bah… au pire, j’inventerai la pizza volcan, en 3D!



Mais j'avais un problème conceptuel d'ordre technique dans ma tête... Comment prendre des photo quand j'ai besoin de mes 2 mains pour étirer la pâte? Aujourd'hui je me suis dit que j'allais essayer quand même!!! VB, as-tu eu le temps de maîtriser ta pâte à pain entre temps?

***Parenthèse dans le temps***

Étirer la pâte à pizza c'est rempli de souvenir pour moi... Ça me rappelle mon (un des) boulot d'adoslescence dans la petite pizzeria du village... Ça me rappelle la famille qui détenait cette pizzeria, des Italiens de Montréal... Ils voyageaient à l'inverse du traffic pour opérer ce petit resto... Santo, comme un papa bienveillant... Quand je terminais le samedi à une heure du matin, il m'accompagnait jusqu'à la maison et s'assurait que j'étais bien rentrée... Nina, toute chaleureuse, toute joie de vivre... Giuseppe et Maria... et le livreur Ti-Jules!!! Le dimanche, c'est le livreur qui préparait la pâte à pizza pour la semaine dans le gros "robot" pour ça... J'ai aussi vécu la dernière journée, la dernière heure de cette pizzeria... Une journée remplie d'émotion... Le compétiteur de la place avait fini par avoir raison de la pizzeria et l'a même acheté lui-même lorsqu'elle a été mise en vente. Je me rappelle, il restait une chaudière de plastique grade alimentaire pleine de sauce à spaghetti de Nina ce soir-là... Santo ne voulait pas la laisser au prochain propriétaire. Il me l'a donné tellement il ne voulait pas la laisser à son compétiteur de toujours...

***fin de la parenthèse***

Quant à moi, aujourd'hui j'ai fait une recette de pâte à pizza très simple avec mon robo et la lame pour pétrir... Cette recette est bonne pour 2 pizza moyennes.

Ingrédients:

3 et 1/3  tasses de farine
1 et 1/2 c. à thé de fleur de sel
1 et 1/4 tasse d'eau température ambiante
1 c. à soupe de sucre
1 et 1/2 c. à soupe de levure (ou une enveloppe)
un peu d'huile

Préparation:

Huiler légèrement un bol qui accueillera la pâte à pizza.
Dans une tasse à mesurer, mettre l'eau, y dissoudre le sucre et laisser sur le comptoir pour prendre la température de la pièce.
Ajouter les levures dans l'eau, attendre que l'enrobage soit bien dissout.
Dans le bol du robot (muni de la lame pour pâte) mettre la farine et le sel.
Démarer le robot à "pâte" (dough) et ajouter tranquillement l'eau sucré contenant les levures.
Laisser "pétrir" jusqu'à ce que toute la farine soit bien humectée et forme une belle masse. (c'est pas trop long).
Avec les mains, façonner une boule avec la pâte et la déposer dans le bol huilé.
Couvrir d'un linge humide et laisser reposer environ 2h.

C'est ici qu'arrive le but de ce billet: Comment ça s'étire une pâte à pizza?

Parce que pour plusieurs comme Vieux Bandit, c'est comme une belle boule élastique qui ne veut pas s'étirer et qui veut rester une boule...

Il faudra de la farine... un bol avec de la farine, un plan de travail enfariné et une tôle à pizza enfariné (si vous avez pas de pierre à pizza ou à pain)

Alors après avoir laissé reposer la pâte 2h, couper la pâte en 2 portions égales avec un couteau.
Façonner une belle boule et la déposer dans le bol contenant de la farine, bien enfariner la boule de pâte.



Prendre la boule enfarinée et délimiter le contour de la pâte en pressant avec le pouce et l'index (prenez vos 2 mains, faites pas comme moi sur la photo ;) )

Déposer la boule, future pâte à pizza étirée, sur le plan de travail enfariné.


Écraser avec vos doigts, un peu comme pour pétrir, et taper l'intérieur de la boule avec la paume de la main. Elle va s'applatir un brin, se "réchauffer" et se "détendre" légèrement. Attention, il faut garder le cercle. Mais ça devrait bien aller car on l'a déjà délimité.




Maintenant on prend la pâte dans les 2 mains (moi j'ai juste une main sur les photo, parce que j'ai pas encore un bras dans le front!!!) et on étire la pâte... On fait tourner la pâte, d'abord entre le pouce et l'index en étirant doucement. Il sera nécessaire de faire plusieurs tours. Au bout d'un moment, on peut glisser les poings sous la pâte et continuer à l'étirer. Lorsqu'elle semble de la bonne grandeur, c'est-à-dire légèrement plus grande que la tôle (car c'est élastique et ça rappetisse toujours un peu) on dépose la pâte sur la tôle.



Voilà!

Maintenant vous garnirez bien comme ça vous chante! (c'est pas trop évident à faire en même temps que de prendre des photo, résultat je l'ai un peu râtée... elle n'est pas de la même épaisseur partout)



Chez nous, on prendra notre sauce à pizza cannée en septembre...
On fera une pizza végé et une avec pepperoni...
On garnira généreusement de fromage...
On cuira 12 minutes au four à 450 degré F, sur des briques réfractaires placées sur la grille du bas... (parce qu'il faisait chaud aujourd'hui, donc pas fait avec le rocket)
On mettra ensuite 3 minutes sous "grill" pour faire dorer le fromage...
...et miam!!!

mardi 26 octobre 2010

Ragoût de boulettes: parfum et goût de mon enfance (recette pour autoclave)



Les parfums de cette recette sont ceux du ragoût de mon enfance... Mais la présence de morceaux de dinde également fait parti intégrante de cette recette aux puissants souvenirs. S'il n'y a pas de morceaux de dinde, ben il manque quelque chose à ce ragoût de boulettes!

Il s'agit d'une adaptation du ragoût de boulettes de ma grand-maman côté paternelle. Une bonne grand-maman qui savait comment gâter ses petits-enfants ;) Quand nous nous rencontrons les cousins et cousines, nous nous souvenons tous de sa nourriture et de son fameux sucre à la crème en pot mason qu'elle gardait dans son frigo du sous-sol... Ben oui, chaque fois qu'on y allait, on y trouvait 1 ou 2 pots de sucre à la crème. Comme par hasard, les pots étaient pratiquement vide à chaque fois que nous quittions... Pas de cuiller, pas grave, c'est ben meilleur quand on le mange avec les doigts à même le pot. C'était notre dessert secret après le ragoût de boulette. Ben nous, avec notre naïveté, on croyait que c'était un secret...

Cette recette de ragoût de boulettes est à faire idéalement après avoir cuisiné une grosse dinde ou un gros dindon et qu'on a un bon surplus à passer et qu'on fait un bouillon de dinde maison.


Ingrédients:

un peu d'huile
un peu de farine (pour enrober les boulettes, pas obligatoire, mais meilleur)

environ 2 litres de bouillon de dinde (ou de poulet si vous avez pas eu le temps de faire votre bouillon de dinde), allonger avec un peu d'eau s'il vous en manque ou avec d'autre bouillon.

morceaux de dinde déjà cuits (environ 2-3 lbs c'est correcte, si vous en avez plus, si vous en avez moins, c'est bon aussi... tant qu'il y en a au moins un morceau par portion de 3-4 boulettes.)

Pour les boulettes
2lbs de porc haché
2lbs de boeuf haché
2lbs de veau haché
3 oeufs
eau au besoin
1 1/2 tasse d'oignon hachés fin (le robot fera l'affaire)
1 c. à thé de moutarde préparée
1 c. à soupe de moutarde séche moulue
1 c. à soupe de sel
1 c. à thé de poivre noir
1 c. à thé de girofle moulu
1 c. à the de cannelle moulue


Préparation:

Mélanger ensemble tout les ingrédients pour les boulettes. Ici, n'ayez pas peur d'utiliser vos mains, franchement c'est le meilleur outil!

Façonner les petites boulettes... Le truc de ma soeur: la cuiller parisienne pour avoir toujours la même quantité et grosseur de boulettes qui rentrent bien dans les pots mason.

Enrober légèrement les boulettes de farine.

Originalement, je faisais saisir mes boulettes dans un peu d'huile dans un poêlon... Mais depuis que j'ai découvert le blog à Vincent, je fais comme dans sa recette de bagout de roulette... Je les fais dorer au four sur une tôle légèrement huilée environ 15-20 minutes à 450 degré F.



Dans un chaudron, faire chauffer le bouillon de dinde.
Ajouter les boulettes saisies au poêlon ou dorées au four.
Ajouter les morceaux de dinde.
Laisser mijoter 15-20 minutes pour amalgamer les saveurs.

Répartir dans des pots mason de 1 litre ou 500ml en laissant 1po d'espace de tête.
Stériliser à l'autoclave 75 min pour les pots 500ml, 90 min pour les pots de un litre.
Le rendement devrait être autour de 7 pots de 1 litre, un petit restant est possible, mais qui va s'en plaindre :P

Au service, épaissir le ragoût avec un peu de fécule de maïs délayé dans une petite quantité d'eau froide.

Désolé, je n'ai pas de photo... parce que j'en ai pu, faut que j'en fasse d'autre! Mais vous pouvez toujours aller voir chez Nathalie, elle en a fait durant le week-end de l'haloween.

NB: Si vos morceaux de dinde ne sont pas déjà cuit, il faut au moins saisir ou rôtir la viande en surface. Si vous ne le faites pas, votre volaille prendra la même texture que le thon en canne vendu au supermarché et ça c'est pas cool!

Pour les amis canneux-autoclaveux: porc haché et dindon

Tarzile a commencé à penser au Père-Noël en préparant un recueil de biscuit... moi je vous dis, il est temps de penser aux victuailles du réveillon qu'on peut préparer à l'avance avec le prix du porc haché et du dindon qui s'en vient à partir de ce jeudi le 28. Il y aura le porc haché frais à .99 bidoune la lb chez métro et IGA... Pis superC quant à lui aura le dindon "U" à .99 bidoune la lb. Charlotte vous démystifie le "U" par ici!!! (si vous avez pas d'autoclave, ben au moins garnissez votre congélateur ;))

Quelques suggestions

Pour le porc:

Creton de touriste

Les vrai creton Québécois

La garniture de chalupa

Le ragout de boulette version Vincent


Pour la dinde:

Boulette de dindon à la cajun

Dinde à la king

garniture pour pâté à la dinde (remplacer poulet par dinde!!!)


garniture de vol-au-vent (remplacer poulet par dinde!!!)


Pour faire avec les 2 en même temps

Faudra que je vous donne ma version de ragout de boulette... il y a toujours eu du porc et de la dinde dans ma recette!  La voici

lundi 25 octobre 2010

un jeu d'enfant



Toujours amusant et intrigant de faire les spaghetti!!!

300g de farine
3 oeufs à température pièce
une pincée de sel

un nid pour les oeufs
une fourchette pour le début
les mains pour la boule de pâte
un petit repos de 15 minutes
quelques tours de manivelle

Finalement, un p'tit gars curieux, amusé et intrigué!

J'ai fait ça moi!

vendredi 22 octobre 2010

Fermenteur à même le pot mason

N'ayant pas assez de bondes chez moi (4 c'est pas assez) pour me faire suffisament de navets libanais lactofermentés (et avoir encore des bondes pour le cidre), je suis allée m'en chercher d'autre dans un magasin pour la fabrication d'alcool. Une bonde ça coute pas ben cher... Au magasin où je suis allée, elles se détaillaient à 1.19 bidoune, j'en ai pris quelques-une.

Je me suis aussi pris d'autres bouchons de caoutchouc avec trou (un bon vieux rubber stopper with hole!!!). Là j'ai demandé au bon monsieur de me montrer son inventaire de bouchons, histoire de voir le ou lesquels je prendrais pour mon/mes "bricolage(s)"... Mon oeil a accroché sur le plus gros... Il "fiterait" probablement très bien sur un pot mason celui-là. J'en ai pris un histoire de vérifier ça à la maison. Eh oui les amis, les bonchons de caoutchouc avec trou de grandeur 11 et demi (11.5) vont parfaitement sur la gueule d'un pot mason à ouverture régulière :)

C'est une idée que je voulais partager avec les amis qui seraient tentés de se faire un fermenteur sans trop bricoler et à même leur pot mason.

Ainsi,

Ceux qui voudront pasteuriser par la suite n'auront pas trop de manipulation à faire ;)
Ceux qui voudront faire un petit test sans avoir un gros gallon pourront ;)
Ceux qui voudront quand même avoir une quantité appréciable pourront s'acheter des pots mason de 1.9 litres ;) (bon le bouchon "fit" pas sur un bocal 1.9 litres parce que ce pot-là y'a une gueule ben trop grande, il fait 86mm)


mercredi 20 octobre 2010

Soupe à l'oignon en pot mason (autoclave)


Chacun sa version... Vincent en as une mais moi je procède autrement. Je serais curieuse d''essayer les 2 une à côté de l'autre un de ses 4. Après la séance des petits poulets, j'ai empoté du bouillon, mais j'en ai aussi gardé pour cette soupe.

Ingrédients:
10 lbs d'oignons
3X 1 c. à thé de gros sel
poivre au goût
huile d'olive
5 litres de bouillon de poulet maison non-salé (vive les petits poulet donnés!)

Pour les oignons, les oignons de type espagnol seront plus sucré, moi j'aime bien, c'est à vous de voir. Sinon, à l'automne ya toujours un moment où le 10lbs d'oignons tourne autour de 1.50-170 à l'épicerie profitez-en


Préparation:

Peler et couper les oignons en tranches égales.
Dans un poêlon à fond épais ou un chaudron, mettre un filet d'huile pour couvrir.
Chauffer à feu doux-moyen (3-4 chez moi) et mettre environ 1/3 des oignons préparés à la fois. On prépare donc les oignons en trois lots ou batch.
Ajouter une c. à thé de gros sel sur les oignons pour les faire fondre.

Le sel va aider l'eau à sortir des oignons plus rapidement et il va augmenter le point d'ébullition de l'eau. Toutefois, il faudra moins de temps à l'eau salée pour atteindre le stade d'ébullition (même si ce dernier est plus élevé) ce qui permettra d'effectuer la cuisson plus rapidement. Quand les oignons sont bien tombés, sont bien translucides et ont bien rendu leur eau, les sucres vont commencé à carameliser. Il ne faut pas trop caraméliser pour éviter l'amertume. (Vincent, il met du sucre au lieu du sel lui!!! Il va donc favoriser une réaction de maillard plus rapide que la mienne et pourra utiliser un bouillon contenant du sel)

Une fois caramélisés, réserver vos oignons dans un grand bol et faite les autres lots d'oignons.
Après le 3e lot, mettre un peu d'eau dans la poêlon pour déglacer et récupérer les sucs de cuisson.
Ajouter les sucs dans le bol avec vos oignons.

Mettre les oignons dans un grand chaudron à fond épais.
Ajouter le bouillon de poulet non-salé (important car le sel est mis dans la recette quand on prépare les oignons)
Apporter à ébullition et laisser mijoter 5 minutes pour amalgamer les saveurs.
Empoter.
Le rendement devrait tourner autour de 18X500ml, il y aura un petit restant si vous faites en pot de 1 litre. (un total entre 28 et 36 soupe individuelle)

Stériliser à l'autoclave 35 minutes pour les pots 500ml et 40 minutes pour les litres.

Au service:

Préchauffer le four à 400 degré F.
Dans un bol pour soupe à l'oignon, mettre 1/4 tasse de lait.
Ajouter 1 tasse de soupe à l'oignon (donc un pot 500ml est bon pour 2 soupes).
Déposer des croutons et du fromage râpé.
Mettre au four 5-10 minutes et terminer de griller le fromage à "broil".

Anecdote: Je me rappelle une année dans un party, le chum d'un ami nous parlait qu'il aimait bien la soupe à l'oignon de métro... parce qu'elle goûtait bon et était pas cher... 2$ par bol c'est pas cher qu'il disait... mais il manquait un peu de fromage et qu'il devait rajouter... Moi de dire qu'avec 2$, je pouvais faire de la soupe à l'oignon bien gratiné pour chacun des membres de ma famille... On a pas tous les mêmes repères ;)

lundi 18 octobre 2010

L'aventure des navets libanais --> Jour 4


Jeudi dernier une nouvelle aventure a débutée...

Aujourd'hui, j'ai ouvert mon fermenteur... histoire d'enlever le couvercle de plastique blanc sur mon pot de conserve qui me sert de poids pour maintenir mon couvercle de pot de miel...

J'aimais pas ça... Il n'est pas toujours bien submergé dans la saumure (ben avec la quantité de saumure que j'ai mis... si j'en avais mis plus ça aurait été autrement) et se retrouve donc parfois à l'air, parfois dans la saumure...

J'ai donc enlevé mon pot 125ml du fermenteur... enlevé le couvercle et enlevé l'eau dans mon pot 125ml avant de le remettre en place sans couvercle dans le fermenteur... En remplissant le pot 125ml de saumure qui est déjà dans le fermenteur évidemment... Ça fait très bien la job.



J'en ai profité pour prendre en photo l'allure de mon couvercle de miel perforé... J'ai pris un punch pour faire les trous... le genre de punch qu'on utilise pour perforer le cuir pour poser des rivets.



Pis tant qu'à avoir ouvert le fermenteur, j'ai pris une petite mesure de pH de la saumure afin d'apprécier le travail de nos petites amies ;)
Au départ, au jour zéro, le pH de la saumure était entre 7.0 et 7.5
À jour 4, la saumure est rendue à environ pH 3.9
Bien qu'il s'agit d'une nouvelle aventure dans ma cuisine, je m'attendais à ce résultat... C'est quand même pas les premières bactéries que je fais pousser ;)

À suivre...

ce matin les petits gâteaux version cacao

J'ai remplacé la muscade par 2 c. à table de poudre de cacao dans la recette d'hier...


Ça sentait bon dans la maison...............................

dimanche 17 octobre 2010

Petits gâteaux au potiron


Aujourd'hui, j'ai apprêté mon potiron rouge. 3 kilo sont partis pour la confiture de potiron et ananas, donc la moitié du potiron.



L'autre moitié a été cuite au four une cinquantaine de minutes environ (jusqu'à ce qu'un couteau traverse bien la chair sans résistance) à 350 degré F. La pelure de courge est alors enlevée facilement et un maximum de chair est récupéré pour être réduite en purée au robot culinaire. La purée me servira entre autre à cette recette de petits gâteaux. C'est mon adaptation de la recette de pain au potimarron de la courgerie.



Ingrédients:

2 tasses de purée de potiron rouge (ça pourrait être une autre sorte de courge aussi)
1/4 tasse de labneh 24h
1/4 tasse de beurre non-salé
1 1/4 tasse de cassonade
2 oeufs
1 3/4 tasse de farine
1 c. à thé de bicarbonate de soude
1/2 c. à thé de sel
1/2 noix de muscade fraîchement râpée
un peu d'huile



Préparation:

Tamiser les ingrédients secs (farine, bicarbonate de soude, sel) dans un bol.
Râper la muscade sur les ingrédients secs (j'aime utiliser la noix de muscade juste pour l'odeur qui s'en dégage lorsque je la râpe... hum ça sent tellement bon, rien à voir avec la muscade déjà moulue).
Réserver les ingrédients secs.
Battre le beurre et le labneh.
Ajouter la cassonade et les oeufs, bien battre pour avoir un mélange crémeux.
Ajouter les ingrédients secs en alternance avec la purée de potiron.
Bien mélanger.
Verser dans des moules à petits pains préalablement huilés
Cuire à 350 degré F pour environ 30 minutes.
Démouler et laisser tièdir sur une grille.


J'adore ces petits gâteaux, ils sont tellement moelleux, ils se mangent tout seul ;)

samedi 16 octobre 2010

Le fromage frais

Ah oui... j'avais bien fait quelques essais... et j'en avais gardé pour plus longtemps... mais nous avons changé d'appart, ouin de ville je devrais dire! Alors c'étions mouru là avec le déménagement :(

Va savoir pourquoi, j'en avais pas refait. Sauf que... sauf que depuis que je suis à la maison avec les 4 coco que je me dis que je devrais en refaire. En fait, le fromage et sa fabrication m'allume tout autant que la mise en conserve maison ou la fabrication de cidre artisanal. Rester à la maison, c'est aussi essayer de trouver le temps pour faire tout ces trucs qui m'interpellent. Pas pour rien que dans mon profil c'est écrit: "aime renouer avec le savoir-faire des gens avant notre société consommatrice et industrialisée actuelle". Si ça fonctionnait avant, ya pas de raison pour que ça fonctionne plus maintenant!!!

Alors on y va, une étape à la fois... on change et on incorpore de nouvelles routines. La marmite pour faire les confitures, les marinades, les condiments et les produits à base de tomates... Ensuite? ensuite l'autoclave pour les légumes, les soupes, la viande... Ensuite? ensuite l'approvisionnement adéquat et adapté, fraîcheur et abondance, local autant que possible (moi j'ai pas encore vu d'ananas pousser au Québec!!!), la découverte des trésors qui nous entourent dans le bois, sur notre terrain et suivre le rythme des saisons.

Entre temps... entre temps les enfants qui se faufilent dans le décors. Les compromis qu'on fait parfois, mais surtout les nouvelles approches à adopter, les nouvelles façons de faire à explorer... peu, mais souvent... peu, mais régulièrement... afin de créer une routine, une habitude, une façon de faire machinale... qui va de soi...

Actuellement la routine est assez bien établie pour ajouter de nouveaux éléments... D'où la nouvelle aventure :) La routine est assez bien établie pour réintroduire la fabrication du fromage frais comme la ricotta. D'ailleurs, c'est tellement indiqué pour farcir des pâtes fraîches que l'on nappe d'une bonne sauce tomate maison cannée en saison :) 



Faire la ricotta n'est pas trop compliqué... il faut de l'acidité et de la chaleur et du lait. C'est le genre de truc que j'avais fait dans le temps. Pour l'acidité on peut prendre du jus de citron ou du vinaigre (ou une combinaison de ces 2 derniers) ou du lactosérum (petit lait) acide quand on en a.

Somme toute, on prend du lait (disons 2 litres), on le chauffe à 85-90 degré C, on tourne doucement le lait et on ajoute environ 60ml de vinaigre ou de jus de citron ou un mélange des 2. Les protéines du lait vont floconner et s'agglutiner, mais ne précipiteront pas, elles vont plutôt flotter, c'est le caillé. On les récupère doucement à l'aide d'un petit tamis et on les met à égoutter sur une étamine posée sur un tamis. Il faut faire attention car l'agglutinement des protéines est fragile. Si on agite trop, le réseau lâche de protéines va se défaire. Quand le caillé est assez bien drainé, on attache l'étamine et on met à égoutter 24h au frigo. Après 24h on a une ricotta toute fraîche pour faire nos pâtes farcies.



Si jamais vous faites du yogourt maison et qu'il vous viendrait l'idée de faire du labneh (Vincent vous montre comment ici pour le labneh), pensé garder le lactosérum (le petit lait, le jus qui s'égoutte du yogourt, vous en aurai suffisamment avec le premier égouttage rapide du labneh avant de le mettre au frigo) pour vous préparer une ricotta par la même occasion :))) Ce lactosérum aura été acidifié par les bactéries qui vous ont donné le yogourt, elles sont gentilles hein!

La procédure à suivre avec du lactosérum acide:

Faites chauffer le lactosérum entre 85-95 degré C.
Ajouter du lait entier. Vous pouvez ajouter l'équivalent du quart du volume de votre lactosérum acide.
Avec un ustencile de bois, brasser quelques tours tout doucement pour amorcer et favoriser le floconnement et l'agglutination.
Laisser reposer 15 minutes.
Récupérer le caillé qui flotte doucement avec un petit tamis.
Mettre à égoutter sur une étamine posée sur un tamis.
Après le drainage initiale, attaché l'étamine et laisser égoutter 24h au frigo.



J'ai donc fait la ricotta selon une nouvelle méthode pour moi cette semaine :)
Yep, j'ai fait du labneh par curiosité...


Le labneh égoutté 12h est crémeux, onctueux, excellent sur les bagels... oubliez le philadelphia avec ça!



Celui égoutté 24h est plus ferme, mais encore bien crémeux... je pense que je vais me faire du gâteau au potiron et labneh très bientôt...


vendredi 15 octobre 2010

Canelloni à la ricotta maison, le fruit de nos efforts dans notre assiette

Hep, le ciel nous tombe sur la tête aujourd'hui. Un vrai journée pluvieuse d'automne avec de l'eau toute froide. Quand le soleil nous offrait encore de chauds rayons, nous avons récolté, transformé et préservé... Maintenant nous pouvons encore savourer, bien au chaud dans la maison :)

Aujourd'hui, c'était des pâtes fraîches: canelloni à la ricotta maison, le tout arrosé d'une belle sauce TOB préparé à ce moment-là ;)


J'en ai profité pour faire une pâte fraîche et la farcir de ma ricotta-maison préparé cette semaine...


Ça fait quelque temps que je me dis que je devrais refaire du fromage frais... L'idée s'est intensifiée dans mon esprit en voyant le billet de la semaine dernière de la bloggeuse qui fait de tout avec rien... et en fouinant sur le blog à Vincent pour ma nouvelle aventure, j'y ai vu au passage son labneh!!! Ça y est me voilà partie à refaire (ben j'en ai déjà fait un peu suite à un cours sur la biologie de lactation lorsque j'étions étudiante) du fromage frais.

Je vous montre ça plus tard ce week-end ou la semaine prochaine...

l'effet du sucre dans la recette de poulet du caporal Tawouin

Salut les amis canneux-autoclaveux!

La recette du poulet du caporal Tawouin était demeurée dans ma tête depuis sa publication par Vincent... mais les choses étant ce qu'elles sont, je n'avais pas eu le temps de la faire encore.

Arrive sur le blog à Vincent, il y a un problème avec la recette... le poulet goûte le carbonisé ou le brûlé selon 2 intervenants.

Comme notre ami Vincent est un peu occupé (on dirait qu'il cherche un moyen pour apprendre les rudiments de la mise en conserve aux p'tits nouveaux), et que moi j'aurais bien aimé avoir de ce poulet, j'ai décidé de tester la recette avec 2 sortes de sucre (mélasse et miel pâle) et une autre sans sucre. (j'ai fait ça quand le petit poulet était donné la semaine dernière évidemment).

Voici la liste original d'ingrédients de la sauce pour une recette de 18 X 500ml... J'ai modifié selon le nombre de pots que j'avais (3 pots à la mélasse, 4 pots au miel, 7 pots en omettant le sucre)
3 tasses (700 ml) de vin blanc sec (ou de jus de pomme)
2 tasses (470 ml) d'eau mouillée
1 1/2 tasses (355 ml) de mélasse (omis ou remplacée par du miel pâle)
1 tasse (236 ml) de sauce soya
1/2 tasse (120 ml) de ketchup rouge (ou celui du commerce) (bien qu'il y a une version hyper facile ici)
1/4 de tasse (60 ml) de vinaigre de vin rouge (ou autre vinaigre)

Voici les photo dans les pots refroidit un peu plus de 24h:


Avez-vous vu la couleur du poulet? OK la sauce soya ça tâche et c'est joliment noire, mais y'en avait dans les 3 sortes de sauce. OK la mélasse c'est déjà foncée d'avance, mais pas du miel pâle! Le sucre dans la recette a agit avec le poulet et celui-ci devient plus foncé, genre brûlé ou carbonisé...

On a goûté pareil avec des nouilles chinoises et des légumes sautés (pas sur la photo) ;)


Ça goûte un peu le brûlé en effet ;)

L'effet le plus marqué est avec la mélasse, il est moindre avec le miel et absent lorsqu'on omet le sucre.

En fait c'est un goût légèrement âcre comme un caramel sur le point de bruler, pas catastrophique, mais pas souhaitable non plus. Fait cocasse: ma fille qui aime beaucoup le chocolat noir 70% et plus (et qui aime très peu le chocolat au lait) ben elle, elle redemandait le poulet du caporal Tawouin à la mélasse au lieu de celui sans sucre ajouté ou au miel!!! Les goûts hein!!!

NB: Pourquoi j'ai fait 3 pots avec mélasse et 4 pots avec du miel (donc un total de 7 pots, ce qui est non-négligeable) sachant que le sucre était un problème potentiel? C'est par déformation professionnelle! Il est toujours possible qu'un seul pot ne soit pas représentatif du résultat qu'on obtiendrait en en faisant plusieurs. J'en ai donc fait un minimum de 3 pots par conditions. Ça fait pas de vrai belles statistiques (n=3 c'est pas diable!!!), mais ça me permet de ne pas gaspiller trop non plus (ou manger de la schnoutte pendant des lunes) et d'avoir un petit échantillonage pour fin de comparaison.


****ajout 17 octobre 2010****

Bon je me suis mise à regarder un peu plus tout ça...

Le brunissement observé serait dû à la réaction de Maillard. Cette réaction chimique implique sucre et protéine. Cette réaction est souvent souhaitée pour la formation de flaveur pour les gourmets.

un peu de lecture si ça vous le dit!!!

mercredi 13 octobre 2010

Mode de vie...

Déjà avant l'aventure de ce blog nous (moi et mon conjoint, il a grandement contribué à la section rocket mass de ce blog) avions remarqué que notre façon de concevoir les choses et la vie n'était peut-être pas tout à fait dans la moyenne. Je n'irais pas jusqu'à dire marginale, mais certainement pas dans la moyenne non plus ;)

Lorsqu'on marche sur des chemins moins fréquentés, il nous arrive de faire de belles rencontres fortuites avec des gens inspirants. Parmi ces rencontres, il y a eu pour nous Alain et Hélène de l'Es-Cargo.


Suite à l'achat de notre maison, disons non-conventionnelle, nous nous sommes intéressés à divers magazines portant sur la rénovation, l'environnement, la construction verte, la récupération, etc... C'est dans un magazine que nous avons accroché à l'ambitieux projet de ce couple: la construction d'un "earthship" à l'aide de vieux pneus. Nous nous sommes alors mis sur leur liste de diffusion pour être aux premières nouvelles dans les étapes de ce projet.

Le hasard fait drôlement les choses...

Au travail de mon conjoint, un nouvel employé se met à parler d'un ami/ancien collègue de travail qui habite une maison de pneus. Il devait être convaincu que personne n'en connaissait l'existence, or mon conjoint tout content saute sur l'occasion.

"Ah oui! Tu connais Alain et Hélène? Ils restent à Chertsey, c'est eux n'est-ce pas? De toute façon des maisons de pneus y'en a pas 50 au Québec... C'est vraiment cool leur maison! Ils ont fait ceci et cela... blablabla..."

Le nouvel employé de lui demander: "Tu les connais aussi?"

Réponse de mon conjoint: "heu non, je connais juste leur projet : ( Je les suis sur internet, ils ont un site web pour montrer leur projet."

Et le nouvel employé, voyant l'étincelle dans les yeux de mon conjoint, de lui offrir d'arranger une rencontre chez Alain et Hélène.

Ça c'est passé en 2006 cette rencontre.
La même année que mon père a eu son cancer.
Déjà 4 ans.
Le temps passe tellement vite!

Leur audace nous a grandement inspirés. Ils fonctionnent à contre-courant, ils se réapproprient le savoir-faire. Sachant qu'ils n'étaient pas reliés au service d'hydro-québec et qu'ils ont un système de panneaux à l'énergie solaire suffisant pour le minimum requis, c'est avec une soupe en conserve que je suis arrivée chez eux au lieu de la traditionnelle bouteille de vin lors de notre rencontre!

C'est du fond du coeur que je vous invite à aller faire un tour sur leur site, à lire leur dernière chronique et à voir les photo cuvé 2010 de leur projet de vie hors du commun. La vie ça ce change un geste à la fois... il est bon d'avoir des modèles et des gens qui nous inspirent...

mardi 12 octobre 2010

Atelier de mise en conserve pour débutant, ça vous le dirait?

Vincent propose ceci sur son blog Recettes de conserves maison:

Bonjour,

En association avec l'organisme communautaire Aliments d'ici, je complote de donner bénévolement un atelier "conserves 101" bientôt à Montréal. Cet atelier a pour objectif d'initier les personnes intéressées aux conserves maison, aux techniques de base pour la mise en conserve domestique.

Il durerait de 3 à 4 heures et se ferait en petit groupe d'entre 12 et 15 personnes.
Au menu, il y aurait :
"Les bettes à Hugues", pour la mise en conserve d'aliments acides,
"La base de potage Crécy simplifié", pour l'initiation à l'autoclave,
et "La poudre magique pour remplacer toutes les boites de crème de __________" question de déguster le potage Crécy sur place...

Si vous débutez en conserves maison,
ou que vous n'avez jamais utilisé un autoclave domestique,
et que vous vivez dans la région de Montréal.
Je vous invite à participer à ce très bref sondage.

****ajout 14 octobre****

L'atelier n'aura pas lieu, toutefois la demande est là!

L'organisme semble avoir de la difficulté à trouver un local adéquat pour cet atelier. L'utilisation d'une cuisinière en vitrocéramique n'étant pas recommandé avec un autoclave (trop pesant, la vitrocéramique briserait)... plus de détail ici.

Si la demande est là, j'imagine qu'une solution viendra ainsi qu'une ou plusieurs autres dates pour un atelier de ce genre.

petit ou un gros carnet canneux!!!

À force de se promener sur les blogs de bouffe ou de jardinage, on fini par voir un certain nombre de bloggeurs et bloggeuses francophones qui affichent des couleurs de canneux ou canneuse... Certains ont des recettes d'autre non, mais tout un chacun s'intéressent à la chose régulièrement ou à l'occasion... Il y en a certainement d'autres... Ce sont simplement ceux que je visite plus régulièrement ;) N'hésitez pas à le dire si vous avez un petit côté "canneux-marmiteux" ou "canneux-autoclaveux" en vous ;)

Pas de chicane, j'ai mis ça en ordre alphabétique!!!

Isabelle avec Les gourmandises d'Isa

Jardinière avec Chez Mirza

Jasmine avec Jasmine Cuisine

Louis-Charles avec Pruche

Maripel avec La fille de l'Anse au Coques

Nathalie avec Délinquances et saveurs

Sakya avec La cuisine en fête de Sakya

Vincent avec Recettes de conserves maison

lundi 11 octobre 2010

Le festival du petit poulet

Je les attendais pour me refaire une réserve de conserve-maison à base de poulet :))

Évidemment, c'est durant la semaine de l'action de grâces qu'ils sont arrivés. Du coup, il faut manager le tout pour leur faire de la place à l'horaire!!! Car ce week-end ben, les filles avaient une journée pédagogique le vendredi, et le dimanche nous avions un diner en famille.

Papa a des cours à Mourial jeudi soir et ne reviendra pas à la maison après le boulot... Donc maman part pour une petite excursion à l'épicerie jeudi après-midi avec les gars pour aller chercher 22 petits zoizeaux et quelques autres trucs. Il faut être arrivé à la maison pour le retour des filles de l'école. (maman préférait ne pas aller acheter ces tits zoizeaux à l'épicerie avec 4 coco, 2 c'était suffisant!).

Après un bon souper de sauté au poulet et légumes, maman s'affaire avec les tits zoizeaux... Les pilons sont enlevés et réservés pour une soupe au pilon version lemon grass. Les poitrines sont levées et mises de côté au frigo pour l'instant. Le restant des carcasses sont mises à bouillir pour faire du bouillon et récupérer les tits bouts de poulet qui seront destinés à la tartinade de poulet (une version au paprika et une autre au cumin) qui sera fait le lendemain. 18 pilons sont mis aussi tôt en pot avec des rondelles de citronnelle (lemon grass), carotte et céleri pour une soupe-repas avec les mêmes épices que cette recette-ci à Vincent (mais sans oregano).

Pendant ce temps, c'est l'heure des bains, suivi de la collation et des chansons avant le dodo.

Une fois les coco au lit, les carcasses misent à bouillir plus tôt sont désossées et les tits bouts de poulet mis à réfrigérer jusqu'au lendemain. Les poitrines de poulet sont taillées en bouchées, pesées et mises à macérer pour faire les recettes suivante: Le poulet du tonnerre des tropiques et Le poulet du caporal tawouin qui nécessite un peu de trouble shooting. Le bouillon et les os sont mis au frigo pour la nuit.

Vendredi matin, pendants que les coco déjeûnent, les os sont remis à bouillir avec le bouillon, car maman en aura besoin dans certaine recette. Le poulet est hâché pour faire les tartinades qui seront mises aussi tôt à l'autoclave.

C'est l'heure de la pause pendant que l'autoclave fait son travail... Ben oui, avec 4 enfants à la maison, il en faut des pauses!!! Car il y aura toujours des couches à changer, du lavage de linge à faire, du pliage de linge et un diner à prendre ;)

La recette de poulet du tonnerre des tropiques sera complètées et mise à l'autoclave par la suite.

Encore une fois, ce sera "la pause"... et la sieste ou la lecture pour les coco... Maman viendra écrire son billet sur le sirop de pomme...

La journée se terminera avec le poulet du général Tawouin... 3 pots seront fait tel qu'écrit dans la recette de Vincent, 4 pots seront fait avec du miel au lieu de la mélasse et 7 pots seront fait sans remplacer la mélasse par un autre sucre... pour compléter le cycle d'autoclave 2 soupes au pilon de poulet paprika seront fait et 2 pots de bouillon de poulet. Les pilons de poulet restants seront cuit et serviront pour le souper. Le bouillon retournera au frigo pour être dégraissé et mis à l'autoclave le lendemain.



Le samedi sera une petite journée avec l'empôtage du bouillon. Les pots de la veille seront lavés, étiquettés et rangés. Ensuite on se préparera pour aller voir grand-maman, grand-papa, les mononcles, les matantes, les cousins et la cousine et son nouveau copain pour le repas de l'Action de Grâces dans le canton de Melbourne.

Opérer en solo avec un seul autoclave parce que maman avait pas le temps d'aller récupérer celui de la copine, ça ressemble à ça ;)

Alors Vincent... ton week-end de 60 poulets, il a ressemblé à quoi avec ton amie maman écureuil et vos 3 autoclaves? J'ai bien hâte de lire ton roman épic!!!

dimanche 10 octobre 2010

Week-end de l'action de grâces

Pour nous ça veut dire un repas en famille dans la famille de mon conjoint.

Alors après une séance de cannage de tits poulets vendredi et de bouillon samedi, nous voilà parti dimanche pour la balade vers Melbourne, où Patapov a grandi...

Chemin allant en passant par Waterloo / Valcourt / Racine / Melbourne:






La vue toujours belle à l'intersection du rang où Patapov a grandi (ben, depuis peu ya poussé un McDo pour gâcher un peu le paysage... mais sinon c'est tellement beau!)



Chemin retournant au soleil couchant



Si vous avez la chance, en partant de la 10 à Bromont, prenez la direction de Waterloo et allez chercher la 243 pour passer à Valcourt, Racine, Melbourne... La vue y est vraiment très jolie peu importe la saison :)

Puis refaite le trajet en sens inverse!!!
C'est encore très joli!!!
Surtout dans le coin de Waterloo...

samedi 9 octobre 2010

Boîtes de pots mason d'une autre époque

L'été dernier j'ai reçu une cargaison de pots mason d'occasion...

J'en avais d'ailleurs fait quelques frotis ici et .

Mais ces beaux pots étaient aussi dans leur belle boîte :)

La boîte de pots Consumers Glass




Et une boîte de pots Bernardin de 1979 (ouf j'étais pas vieille moi-là)




Déjà à l'époque, il était écrit sur la boîte Bernardin: "reduce, re-use, recycle" et on pouvait voir le logo pour le recyclage sur la boîte de Consumers Glass.

vendredi 8 octobre 2010

Sirop de pomme

C'est mon sirop de pomme de cette année...



Les ingrédients?

pommes bien mûres, pommes bien mûres, pommes bien mûres
eau

La recette?

Mettre les pommes entières, mais coupées, dans assez d'eau...
Porter à ébullition pour faire une purée...
Mettre la purée dans un sac à gelée ou tout autre truc qui vous permet de récupérer le jus...
Laisser égoutter une nuit...
Mettre le jus dans une casserole...
Faire bouillir à feu vif jusqu'à consistance de sirop...
Mettre en pot... et appertiser 5 minutes à la marmite...
ou bien se faire de bon dessert et garder le sirop au frigo :)


Si Vincent passe par ici, il va vous dire que c'est pratiquement comme faire de la pectine liquide maison... Ce qui est vrai ;) Toutefois pour la pectine liquide on prévilégiera des pommes immatures en autant que possible (sinon c'est pas ben grave, la pomme contient quand même passablement de pectine) et on omettra les pelures de pomme afin d'avoir un produit sans coloration rosée et on fera le test de l'alcool pour avoir la bonne consistance.

Alors pour le sirop, éviter les pommes qui ne sont pas rendues à pleine maturité, elles contiennent plus de pectine et ont développé moins de sucre. Ici on veut faire un sirop, pas préparer de la pectine liquide, alors il nous faut le sucre de la pomme!

J'ai toujours pas de réfractomètre et vous en avez pas de besoin non plus... mais ça ne serait pas bête de mettre un thermomètre à confiserie dans votre casserole... Histoire de ne pas se rendre à 104 degré C et avoir un sirop de pomme. Si vous atteignez 104 degré C et que vos pommes étaient assez acides, vous allez avoir une gelée de pomme à partir uniquement des sucres de la pomme... Remarquez que c'est pas mauvais non plus et je m'en suis préparée un tit pot spécial pour moi après avoir coulé mon sirop ;)

Question de saveur et de goût, la gelée ainsi obtenue ne goûte pas aussi sucrée que la gelée conventionnelle. Ceci a été une surprise pour nous (mon chum et moi). Soit il y a d'autres solides en quantité appréciable dans cette gelée (ce qui réduit la quantité de sucre, donc de goût sucré), soit les sucres arômatiques de la pomme ont un pouvoir édulcorant moindre que celui du sucre conventionnel. Comme le goût du sucre est moins dominant dans cette gelée, il y a plus de place pour les saveurs et les arômes de la pomme :)



Les suggestions d'utilisations pour le sirop?

Mettez-en là où vous metteriez du sirop d'érable ou du miel...
Nappez la crème-glacée...
Dans le yogourt nature...
Faites-vous un petit drink alcoolisé à saveur de pomme...
Vous faites de la bière maison, pourquoi ne pas ajouter un peu de ce sirop dans votre mélange à fermenter pour lui donner une petite touche singulière?

mercredi 6 octobre 2010

Viens, suis-moi... J'entends le violon accompagnant ce chant

Aujourd'hui je suis tombée sur de vieux cartables que j'avais conservés...
Depuis ce matin, j'entends dans ma tête le violon accompagnant cette chanson et les choristes...
Je sais, il est fort probable que peu d'entre vous connaissiez cette chanson...
mais moi elle me fait vibrer...
elle me rappelle de beaux souvenirs...
elle me rappelle mon père...
De mémoire, je ne me rappelle pas le nom de l'auteur... il n'est pas des plus connu et donne dans le chant de chorale... Un certain Pascal je crois, mais ma mémoire me fait défaut. Si vous connaissez, dites-le moi :)

Viens, suis-moi!

Plus loin que le temps, le souffle léger du vent
Semble me dire: "Viens, suis-moi!"
À l'aube du jour, un oiseau dans son envol
Semble me dire: "Viens, suis-moi!"

Tout autour de moi semble crier mon nom
Dans le calme serein du matin
Partout où je vais, une voix qui me revient
Suivant son cours comme l'eau, me dit encore: "Viens, suis-moi!"

Dans ma solitude, l'espoir de ces quelques mots
Répète encore: "Viens, suis-moi!"
Quelque chose à dire, trop de chose à partager
"Accroche-toi, viens, suis-moi!"

Ici bas tu peux toucher ton rêve et la clef de ta liberté
Reprends le chemin, oublie de te retourner
C'est le moment d'être libre!
Tiens, prends ma main: "Viens, suis-moi!"

Un sourire pour les grognons...

Étant ado j'ai reçu un jour un texte sur la valeur d'un sourire... Je ne sais pas qui en est l'auteur original et j'ai pas envie de fouiller sur internet pour le trouver aujourd'hui, alors on va s'en passer!

Pourquoi je vous parle de ça aujourd'hui? Parce que!
Parce que lorsque je me questionne, lorsque je suis en réflexion dans ma vie, il me revient des bribes de mon adolescence...

Ce texte, je l'ai donné un jour dans mon adolescence à un ami à moi...
Un ami qui a l'âge d'être mon père.
Un ami qui a la réputation d'être grognon!
Un ami que j'accepte comme ça, sans lui demander d'être ce qu'il n'est pas.
Un ami!

Cet ami m'a fait tout un cadeau...
Il a pris la feuille sur laquelle j'ai transcrit ce texte et l'a fait laminer pour ensuite le mettre bien en évidence sur le mur à l'entrée de sa maison.
J'en ai été très touchée...
C'était son sourire à lui!
Aujourd'hui encore je vois ce sourire, il me suis dans ma vie...

Alors pour tout les grognons, voici:

La valeur d'un sourire

Un sourire ne coûte rien, mais apporte beaucoup.
Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne.
Il ne dure qu’un instant, mais son souvenir est parfois éternel.
Personne n’est assez riche pour pouvoir s’en passer, et personne n’est assez pauvre pour ne pas le mériter.
Il ne peut ni se voler, ni se vendre, car il n’a de valeur à partir du moment qu’il est donné.
Il crée le bonheur au foyer, il est un soutient dans les affaires et le signe sensible de l’amitié.
Un sourire donne du repos à l’être fatigué, du courage à l’âme abattue, c’est un antidote pour toutes les peines.
Si l’on vous refuse un sourire, soyez généreux, donnez le vôtre…
Car nul n’a plus besoin d’un sourire que celui qui ne peut en donner.

Recettes et billets à propos de la framboise d'automne


Je me rends compte que j'ai mis sur le blogue plusieurs billets portant sur les framboises d'automne. Ouais un peu normal avec la quantité que j'ai pu obtenir gratuitement (ben je dois quand même les cueillir-là) grâce à mon gentil voisin et ma gentille voisine. Ce billet me servira de récapitulatif pour les recettes à base de framboises d'automne et mes billets.

L'an dernier, j'ai cueilli 37 litres de framboises d'automne.

Cette année, j'en ai cueilli 65.5 litres jusqu'à présent (du 17 août au 3 octobre), ce qui représente environ 30 kilo de framboises fraîches. Nous avons eu un premier gel dans la nuit de samedi à dimanche et les fruits étaient plus petits lors de la cueillette de dimanche. Alors la saison tire à sa fin pour moi. Si vous avez des suggestions de recettes à faire avec les framboises, je suis preneuse! Juste à laisser un commentaire... car l'an prochain il y en aura d'autres ;)






Résumé du dernier 24h très framboise (les recettes de bases ont été faites cette journée-là)

Ensuite, les autres recettes:










Enfin, des billets sans recette: